Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Les aventures du politique

« Rogntudju », le retour de Gaston Lagaffe est-il une idée noire ?

Publié le 30 mars 2022 par

L’Idée : Isabelle Franquin, la fille du créateur du plus chouette des gaffeurs, saisit la justice belge contre l’éditeur. Litige : le retour annoncé en octobre du personnage sous la plume d’un autre dessinateur, ce que, fait établi, n’a jamais souhaité André Franquin.

Pour fêter son centenaire, les éditions Dupuis (groupe Media Participations) s’offrent un scandale moral. Les réseaux sociaux déversent depuis quelques jours son flot de critiques contre une initiative annoncée en fanfare il y a quelques jours par l’éditeur. Le Québécois Delaf (alias Marc Delafontaine ) est sur le chantier du Retour de Lagaffe, l’album est annoncé pour le 19  octobre prochain, avec un premier tirage prévu d’1,2 million d’exemplaires. Mais Isabelle Franquin, la fille du créateur de Gaston Lagaffe, veut désormais faire valoir son droit moral en justice afin que l’on respecte la volonté de son père, a rapporté lundi 28 mars le quotidien belge Le Soir. Trente ans après le 22e album de la série, et un quart de siècle après la disparition de Franquin, la résurrection du célèbre gaffeur va faire les délices des juristes et des spécialistes du droit intellectuel. Isabelle Franquin, seule ayant droit d’André Franquin, estime cette décision éditoriale totalement « illégale ». Elle avait déjà été échaudée par l’adaptation « désastreuse » au cinéma de Gaston Lagaffe en 2018.

M’enfin, Dupuis n’a-t-il pas fait une gaffe ?

Si d’autres séries millionnaires comme Astérix, Lucky Luke, Boule et Bill ou Blake et Mortimer sont exploitées par des auteurs différents, à l’instar d’Hergé et de Tintin, Franquin aurait déclaré à maintes reprises qu’il ne souhaitait pas que son personnage soit repris par quelqu’un d’autre. L’héritière se lance dans une procédure d’arbitrage. En premier lieu, saisissant le tribunal de première instance de Bruxelles, elle demande une suspension, urgente et provisoire, de toute prépublication, et du rouleau compresseur de la promotion qui ne va pas manquer de rouler après l’annonce des éditions Dupuis. Il faut attendre mai pour que l’affaire soit plaidée. Du point de vue de l’éditeur qui le reconnait, certes Franquin a émis à plusieurs reprises dans des interviews qu’il ne souhaitait aucune reprise, mais les droits de l’ingénieux personnage, eux, appartiennent à Dupuis. Le service juridique de l’éditeur argue auprès du Soir que « le droit belge limite le droit moral, même s’il est par nature incessible ». Mais pas dans ce cas, car la reprise et l’adaptation prévue ne seraient pas contraires à l’honneur ou à la réputation de l’auteur. Coup d’épingle de Dupuis : « André Franquin a vendu ses personnages à Marsu Productions [en 1992] contre une belle somme, en limitant l’usage du droit moral. Son ayant droit peut refuser une adaptation mais seulement pour des motifs éthiques ou artistiques ». Ce qui ne serait pas du tout le cas de figure.

” Par conséquent, aucun nouveau gag ne peut être créé sans l’accord d’Isabelle Franquin”

L’avocat d’Isabelle Franquin, lui, oppose d’autres arguments : ce fameux contrat agité par l’éditeur ne concernerait justement pas l’exercice du droit moral. Si André Franquin a effectivement cédé ses droits, c’est précisément avec toute la réserve garantie par le droit moral. « Par conséquent, aucun nouveau gag ne peut être créé sans l’accord d’Isabelle Franquin ». Et de rappeler qu’elle aussi s’était farouchement opposée en son temps à une adaptation BD de Gaston Lagaffe, et « dans ce cas précis, la procédure s’était terminée par une transaction à l’amiable. Entre temps, la série avait été arrêtée ». On annonçait le retour de Gaston Lagaffe, ce sera peut-être celui de monsieur de Mesmaeker.

Je m'abonne ! Partage Twitter Partage Facebook Imprimer

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad