Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Les aventures du politique

#Politique

Jean-Luc Mélenchon, soit Premier ministre en juin, soit Président en septembre 2022

Publié le 10 mai 2022 par

L’idée : Une place l’attend cet automne. La présidence de l’Institut La Boétie, le think tank de La France insoumise.

©Jean-Luc Mélenchon par Olivier Roller.

La succession n’est pas ouverte ! Ne vous désespérez pas, ça finira par arriver. Mais, d’abord, la succession à quoi ? Je n’ai aucun titre dans l’organisation. Le témoin est passé sous vos yeux, une nouvelle génération dirige. Mon autorité est essentiellement idéologique. Cela me convient », affirme Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise, dans un long entretien accordé au Journal du dimanche, à la veille du 1er mai.

Son influence idéologique au cas où, iconoclaste hypothèse d’école, il ne deviendrait pas le Premier ministre d’Emmanuel Macron après les législatives triomphantes de la gauche reconstituée en juin, a déjà son écrin. Lancé fin 2019 L’Institut La Boétie a l’ambition de se transformer en fondation politique, avec à sa tête Jean-Luc Mélenchon, a rappelé Le Parisien. Pour l’instant, hors mis quelques notes qui remontent à la mi 2021, et le 3 décembre dernier, un premier séminaire dédié à l’avenir des forêts, postés sur le site, l’activité intellectuelle est proche d’une hibernation. La vidéo du lancement de l’Institut, assortie d’une conférence de Jean-Luc Mélenchon sur la république, et une autre dédiée au 10 mai 1981, constituent les pièces les plus consistantes.

“Mon autorité est essentiellement idéologique. Cela me convient.”

JEAN-LUC MÉLENCHON au Journal du dimanche

Avec Le Vent se lève, l’Institut Rousseau, sans oublier la Fondation Gabriel-Péri proche du Parti communiste, et Copernic (gauche de la gauche), La Boétie devrait garnir le paysage intellectuel de la gauche radicale. « L’humanisme radical » est son crédo et son slogan. Ses locaux sont domiciliés au 20 rue Doudeauville, l’ancienne adresse du Parti de gauche, dans un quartier populaire du XVIIIe arrondissement de Paris. La fondation de LFI, « sera à la fois un lieu d’élaboration intellectuelle de haut niveau et un outil d’éducation populaire ». Au programme, notes, séminaires, et aussi formation des cadres de LFI et des élus. Dans sa pratique de discussions intellectuelles et d’ateliers thématiques, l’Institut s’inspire de méthodes qui remontent au mouvement de décembre 1995, celle des ateliers mixtes de «sachants» (universitaires, experts, intellectuels) mais aussi de syndicalistes et d’acteurs du mouvement social.

Le conseiller d’État Bernard Pignerol supervise le projet et surtout, le capital en cours de constitution ( 1,5 million d’euros est nécessaire pour prétendre au statut de fondation politique déclarée d’utilité publique), le député LFI Bastien Lachaud, auteur en 2019 de Faut-il faire la guerre à la Russie ? (Le Cerf), en est le délégué général, et Clémence Guetté, (coordinatrice du programme de LFI) la directrice des études.

Je m'abonne ! Partage Twitter Partage Facebook Imprimer

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad