Influences : n.f.
  1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
  2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
  3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Filtré pour vous : L'actualité politique et intellectuelle

#Société

Un mur de la honte à Avignon : la fresque antisémite de Lekto

Publié le 23 juin 2022 par

L’Info : Le graffeur d’Avignon a réalisé une fresque murale avec le registre graphique de l’antisémitisme des années Trente. Mais en est-il conscient ?


Signée Lekto. Cette représentation sur un mur d’un petit bâtiment de gestion de l’eau, à Avignon, s’appelle « Le Marionnettiste », selon le graffeur lui même qui l’a posté sur son compte Instagram. Depuis que BFM Marseille Provence s’est intéressé à l’œuvre, celle-ci semble produire quelques réactions négatives, alors la fresque n’avait remué personne, depuis des semaines qu’elle s’affichait sur cette paroi au vu de tous. Le dessinateur mural, plutôt doué, d’ordinaire peint ou placarde dans le grand Avignon, des figures charges, tels que ce récent Gérald Darmanin en CRS louchant sur son LBD, Jean-Michel Blanquer avec un bonnet d’âne, ou encore un Olivier Véran, en ministre de la santé, un peu inquiétant, cerné par des seringues. Le graffeur d’Avignon semble cultiver un tropisme anti-vax et anti-pass, avec des portraits rebelles de Didier Raoult, le saint patron de la chloroquine, ou du chanteur gilet jaune Francis Lalanne, tandis qu’un citoyen se trouve aveuglé par un masque ridicule qui bande ses yeux. D’autres sont plus affectueuses comme ce portrait de Michel Simon, le couteau entre les dents, tiré du film de Claude Berri, Le Vieil homme et l’enfant (1967), narrant les souvenirs d’enfance d’un petit juif réfugié chez un vieux couple de pétainistes. Ou encore la cuisinière Maïté et son « Sacrifice du poulet », Raimu, et la peintre Frida Kalho.

« Est-ce que la mairie d’Avignon peut nous dire qui a autorisé ou commandé cette fresque antisémite et pourquoi elle est toujours là ? »

L’ONG American Jewish Committee

Mais là, le registre graphique et les références culturelles s’avèrent plus que douteux : ils piochent directement et à pleines mains dans la culture antisémite des années 1930. Le marionnettiste en question, c’est Jacques Attali, représenté en maître du monde, articulant et manipulant un Emmanuel Macron, menteur potentiel. La juiverie mondiale, le capitalisme, les forces occultes, si ce n’est apocalyptiques avec les références à La Bête… L’air est connu et nauséabond. Sur le compte Twitter de l’ONG American Jewish Committee (AJC), vieille association de lutte contre l’antisémitisme, on interpelle : « Est-ce que la mairie d’Avignon peut nous dire qui a autorisé ou commandé cette fresque antisémite et pourquoi elle est toujours là ? » La mairie d’Avignon, elle, ne répond pas, et renvoie la balle à la communauté d’agglomération invitée si elle le souhaite à effacer cette peinture. Dans la cité des Papes qui accueille son festival post-Covid à partir du 7 juillet, la caricature antisémite serait devenue soudainement cool, inoffensive et à la bonne franquette.

Je m'abonne ! Partage Twitter Partage Facebook Imprimer

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad