Influences : n.f.
  1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
  2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
  3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Filtré pour vous : L'actualité politique et intellectuelle

#Politique

Intercommunalité : la fin de Clochemerle ?

Publié le 6 octobre 2022 par

L’info : Une étude de l’IFOP pour le compte de l’association Intercommunalités de France tendrait à monter que ce principe gagnerait en popularité dans l’opinion.


L’ « interco » ? L’étude de l’IFOP commandée à l’occasion de la 32e convention des intercommunalités, et qui vient d’être publiée ce 6 octobre, se veut prudente : « elle montre qu’en dépit d’une identification encore partielle de leur structure intercommunale, [les Français interrogés] approuvent largement le principe de leur intercommunalité, son action et ses élus au point de soutenir massivement sa transformation en collectivité de plein exercice» . C’en est même soviétologique : 85% des Français estimeraient qu’il s’agit d’une bonne chose ( même stabilité que la dernière étude de 2018 où ils étaient 86% à le penser). L’expérience vécue des administrés est sans doute passée par là : « l’impact de l’intercommunalité sur sa commune est perçu comme largement positif (par 85% des Français, +11 points depuis 2013). Un cinquième des Français (22%) juge même qu’il s’agit d’une ” très bonne chose” ». Résultat, les habitants savent de mieux en mieux où ils habitent et ce qu’intercommunalité veut dire. Les critiques anti-interco seraient, elles, à la baisse sensible : les procès en illisibilité politique, en fiscalité alourdie, en administration et gestion sociale compliquées, en éloignement démocratique des citoyens seraient en recul régulier selon l’étude, même si elles restent à de hauts niveaux, de 65% à 50% selon les thèmes abordés.

Forts de ces résultats dans l’opinion, les élus intercommunaux se verraient bien en nouveaux héros de la politique, à la tête de collectivités enfin de plein droit. La marge de progression est importante en ce qui concerne «un renforcement institutionnel des intercommunalités qui, il faut le rappeler, ont toujours un statut d’établissements publics [EPCI, établissement public de coopération intercommunale] au même titre qu’un office de tourisme ou qu’un centre de gestion…»


Source : Étude Ifop pour Intercommunalités de France réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 13 au 15 septembre 2022 auprès d’un échantillon de 1 010 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

Je m'abonne ! Partage Twitter Partage Facebook Imprimer

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad