De Chirac à Christophe Castaner, la politique du rire

Le 26 novembre 2019, par Les influences.fr

L’idée : Le Prix Press club, Humour et Politique, vient d’officialiser sa première sélection de petites phrases et de tweets. À l’humour plus ou moins volontaire.

#Politique

MÉDIAS Faites vos jeux ! La 17e édition du Prix Press club, Humour et politique, récompensera en 2020, l’auteur ou l’auteure (la parité n’est pas franchement respectée là non plus) de « la phrase la plus hilarante de l’année, qu’il s’agisse indistinctement d’humour volontaire ou involontaire ». Les prochaines sélections se tiendront en janvier et mars.

Qu’il s’agisse de petites phrases et désormais de tweets, la punchline ou l’ironie calculée ont leur moisson de réussites, selon le jury de journalistes politiques qui relèvent de BFM et LCI, France Info, LCP et Public Sénat, Le Parisien, Le Télégramme ou encore France Culture.

Patrick Balkany, maire LR de Levallois-Perret : « J’ai commencé la politique avec ma femme, nous étions riches. On a fini pauvres ». À l’issue du deuxième jour de son procès. 14/05/19
Ian Brossat, porte-parole du Parti Communiste, épinglant la mégalomanie supposée du leader écologiste Yannick Jadot : « Fort heureusement la saison du melon s’achève ». Libération du 02/09/19.
Pierre Charon, sénateur LR à propos du bureau politique de son parti : « On était dans une espèce de réunion de famille pour veiller un mort. Sauf que le mort continuait de parler » sur Public Sénat le 28/05/19.
François Fillon, ancien Premier ministre et candidat à la présidentielle désintégré, revient dans le jeu de l’humour noir politique. Commentant le mouvement des Gilets jaunes : « Moi j’ai mis 2,5 millions de personnes dans la rue quand j’ai fait la réforme des retraites… Macron est un petit joueur ».( L’Obs 10/10/19).

« Demain matin j’utilise ma voiture de fonction comme tous les jours. Je serai de tout cœur avec tous les Franciliens qui galèreront dans les couloirs du métro ». ©Sibeth Ndiaye

À signaler des mentions spéciales pour l’humour involontaire ou moins contrôlé de membres du gouvernement.
Sibeth Ndiaye, porte-parole du Gouvernement, à la veille de la grève RATP de septembre dernier : « Demain matin j’utilise ma voiture de fonction comme tous les jours. Je serai de tout cœur avec tous les Franciliens qui galèreront dans les couloirs du métro ». BFM 12/09/19. Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur : « Depuis que je suis ministre, mes nuits sont moins agitées » in Gala 11/09/19.
Le jury enfin s’est trouvé une petite faiblesse vintage pour les « Raffarinades » : de Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre : « Chirac est en moi, il sera toujours en moi, tant que je serai moi  » sur France 2, le 30/09/19. Chirac dont l’humour à l’andouillette plane très haut cette année, au-dessus de ce petit florilège. Comme en témoigne un panthéon de papier de ses meilleures vannes et bons mots, C’était Chirac aux éditions de l’Opportun, publié ad hoc quelques heures après sa mort - à ne pas confondre avec l’enquête biographique signée du journaliste politique Saïd Mahrane chez Grasset et qui porte le même titre. Marrant jusque dans l’au-delà.




Poster un nouveau commentaire