Éditions Le Bord de l’eau : l’intimité et la guerre

Le 2 mai 2020, par Les influences.fr

Les éditeurs annoncent timidement leurs publications de mai et juin. Quoi qu’ils proposent, et pour longtemps, les livres à venir seront lus à la lumière de la pandémie. Petit tour du déconfinement éditorial.

Zoom sur les éditions Bord de l’eau (2).

#Culture

IDÉES. Du côté de l’éditeur bordelais, Le Bord de l’eau, spécialisé dans l’essai universitaire grand public, le programme éditorial devrait se dérouler dans les prochains mois avec la même vigueur qu’auparavant. Au milieu de la production de livres collectifs ou de niche, quelques pépites repérées.

Il se déconfine à point. Le philosophe et grand spécialiste de Spinoza, Robert Misrahi offre ses réflexions sur L’Étonnant pouvoir intérieur. Pour une métaphysique du sujet.` « La solitude à laquelle je songe est ce sentiment d’isolement et de séparation qui peut survenir en chacun à l’occasion d’une épreuve douloureuse qui ne pourrait être partagée, ou d’une situation sociale de crise ou de conflit, ou bien encore de heurt des «  identités  », explicite l’auteur.
Cette solitude, que j’ai parfois vécue (comme beaucoup d’autres) avec une grande intensité, était «  sociale  », mais comportait des strates implicites de nature affective : solitude dans les relations sociales, face, par exemple, à l’indifférence profonde de mes contemporains à l’égard d’événements dramatiques survenus en des régions lointaines et me concernant au plus profond de moi-même ; solitude parfois aggravée et soulignée par une séparation affective, une divergence existentielle au cœur même de la relation. Cette double solitude a motivé en moi un redoublement, une focalisation particulière de la conscience de moi-même. J’en vins à me demander quels moyens étaient à ma disposition pour surmonter cette «  crise  » de la relation. »
Le Grand confinement aura peut-être approfondi et précisé quelques unes des situations et sensations qu’il décrit, et le pouvoir de la liberté individuelle dans la conduite de sa vie.
«  Quel est mon pouvoir  » ? Que puis-je faire face à une crise ?  Si bien que j’en vins à me poser la question suivante : «  Au cœur de ma solitude de fait, moi qui suis moi, ai-je le pouvoir, ai-je un pouvoir de reprendre ma route sur le chemin de l’accomplissement ?  » Et, en posant la question de mon pouvoir, n’est-ce pas aussi la question du pouvoir de l’humanité qui est posée par l’humanité elle-même, même si, toujours c’est le sujet singulier qui interroge et qui, parfois, s’étonne ?  »
Juin, 192 pages, 22 €.

En posant la question de mon pouvoir, n’est-ce pas aussi la question du pouvoir de l’humanité qui est posée par l’humanité elle-même ? Robert Misrahi

Demain la guerre ? Étude sur le risque guerre entre les Etats-Unis, la Chine et la Russie. À peine le temps de sortir, qu’il faut réfléchir sur la géopolitique, les rapports de force que va modifier pour un temps ou durablement, le Covid-19. Après plus d’un demi-siècle d’absence, la guerre entre grandes puissances pourrait-elle signer dans cet enchevêtrement complexe de facteurs et d’enjeux, son retour ? C’est la question explorée par Adrien Schu, maître de conférences en science politique à l’Université de Bordeaux, et le général Jean-Marc Laurent, responsable de la Chaire « Défense & Aérospatial » de Sciences Po Bordeaux. Avant la pandémie, la dégradation des relations entre les États-Unis, la Chine et la Russie sur un air de guerre froide 2.0 se manifestait par de multiples signes. Les auteurs exposent toute une série de questions en suspens : Guerre régionale ou guerre globale ? L’effet des évolutions technologiques sur la dissuasion par l’équilibre nucléaire, garant d’une paix stable depuis 1945. Le risque d’une nouvelle course aux armements nucléaires. Les possibilités de contournement de la supériorité militaire américaine par Pékin et Moscou.
28 mai, 192 pages, 18 €.

ET AUSSI

Professions libérales au XXIe siècle, Olivier Raynaud, 130 pages, 16.50 €. Sortie : 28 mai.
La Révolution des femmes, Fabienne Brugère, 120 pages, 13.50 €. Sortie : 28 mai.
Exposition de la doctrine de Saint-Simon, Juliette Grange et Pierre Musso, 192 pages, 28.60 €. Sortie : juin.
Revue Écologie & politique N°60 : « Lutter contre le gaspillage : réforme ou révolution ? », 200 pages, 22 €.

Lire sur notre site : Du côté du CNRS éditions




Poster un nouveau commentaire