Vous êtes dans Les influences > Commentaire


Envoyer un commentaire


votre commentaire
    texte
vous



Jean-Pierre Le Goff enquête sur une France en miettes

samedi 17 septembre 2011, par Emmanuel Lemieux

L’auteur de "La France morcelée" est en train d’achever un travail de cinq années sur les profondes transformations culturelles et politiques d’un village du Lubéron.

Le sociologue Jean-Pierre Le Goff reconstitue le puzzle d’une France en miettes.

Titre et sous-titre de travail : "La fin du village, une histoire française". Son éditeur, Gallimard, devrait publier ce pavé à la rentrée d’automne 2012, soit après la présidentielle. La bibliothèque municipale de C., bourg du Lubéron, se dotera t-elle du prochain ouvrage du sociologue et philosophe Jean-Pierre Le Goff ? En effet, C., ( il préfère conserver encore la confidentialité du lieu) figure le centre d’étude du chercheur.

La force et l’originalité de Jean-Pierre Le Goff est de théoriser "à partir de l’arrière-fond très plastique de la culture des sociétés". Se définissant volontiers lui-même comme "un intellectuel conservateur-rénovateur" , dans les traces d’une Annah Arendt qui "cherchait à redécouvrir les possibilités du passé", Jean-Pierre Le Goff, cette fois, explore concrètement cette "France morcelée" qu’il avait théorisé dans un récent essai du même nom . L’auteur de Mai 68 : L’héritage impossible (La Découverte, 1998) ou La Barbarie douce (La Découverte, 1999), s’est posé cette fois dans un bar de boulistes, a recueilli près de 120 entretiens non directifs, longuement fréquenté "viandards" "bobos", babas cool, "cultureux"’, immigrés, anciens combattants, pour constater les profondes transformations d’ordre culturel qui ont travaillé ce bout de pays depuis trente ans. A l’heure du sarkozysme et de la mondialisation, cette immersion dans un village durant près de cinq ans, devrait lui permettre de faire émerger le tableau pointilliste d’ "une France en miettes et d’une autre qui a foutu le camp" : "C’est un énorme travail d’écriture, très complexe, "prévient-il.

"Une France en miettes et une autre qui a foutu le camp."

En attendant cette somme qui pourrait faire événement, les éditions Perrin ont eu de leur côté l’excellente initiative de publier un recueil d’articles consacrés aux évolutions de la gauche française depuis 1968 : La gauche à l’épreuve est la dissection stimulante par Jean-Pierre Le Goff d’une gauche historiquement désorientée, en proie aux démons du "tout culturel" et de son "surmoi radical", mais parlant "la langue de caoutchouc" du people et des médias. Un livre signé par un ami de la gauche et qui n’aime ni la fatalité, ni le prêt-à-penser.

Lire sur notre site :
grand entretien avec Jean-Pierre Le Goff : Comment Sarko nous casse

www.lesinfluences.fr/Comment-Sarko-nous-casse.html

Lire : La gauche à l’épreuve (1968-2011), de Jean-Pierre Le Goff, Tempus, 284 pages, 8,50 euros. Sortie : 25 août 2011.

www.editions-perrin.com