Vous êtes dans Les influences > Commentaire


Envoyer un commentaire


votre commentaire
    texte
vous



Alexandre Hocquet : « S’intégrer à Wikipédia n’est pas toujours facile »

mercredi 10 juillet 2019, par Emmanuel Lemieux

Universitaire et contributeur de Wikipédia, il donne ses conseils de rédaction pour rédiger sans controverse un article sur l’encyclopédie collaborative.

Savoirs. Alexandre Hocquet est historien des sciences à l’université de Lorraine, mais aussi contributeur de Wikipédia. Ses travaux concernent les relations entre l’activité scientifique et le monde du logiciel, et Wikipédia (WP) est un de ses objets de recherche, mais aussi d’enseignement. Dans la foulée de la polémique déclenchée par le cinéaste Alexandre Mathis sur notre site, l’universitaire et contributeur wikipédien répond et pousse plus loin le débat.

Wikipédia est une formidable « hétérotopie foucaldienne », comme vous la décrivez, mais ne comporte t-elle pas un corner plus sombre, une dystopie, concernant pour ce qui m’intéresse, les intellectuels et les universitaires, surtout vivants, où les termes employés, le choix des mots, la qualité de la rédaction, le choix de sources frôlent le règlement de compte, voire l’attaque insidieuse et l’augmentation des trolls ?

Les relations entre universitaires et Wikipédiens sont forcément difficiles. Ce n’est pas facile d’être universitaire chez les Wikipédiens ni d’être Wikipédien chez les universitaires : je le sais, je suis les deux ! Une hétérotopie c’est « ailleurs », dans un autre monde (sans juger s’il est « utopique » ou « dystopique ») . Ce n’est donc pas évident pour un universitaire d’entrer dans un autre monde, un monde dans lequel on perd son autorité académique ou médiatique, un monde de textes où la notion d’auteur n’existe pas. Universitaires, profs et journalistes ont ce point commun que WP est une remise en cause de leur autorité (d’où la mauvaise presse de WP dans leurs corporations).

Alexandre Hocquet : "Ce n’est pas facile d’être universitaire chez les Wikipédiens ni d’être Wikipédien chez les universitaires."

Difficile aussi de ne pas être soupçonné d’être là pour faire de l’auto-promotion, c’est très répandu chez les universitaires comme les journalistes ou les personnages médiatiques. Les critères de notoriété spécifiques à chaque champ professionnel (quelle est la limite entre inconnu et digne d’article) sont particulièrement sévères avec les universitaires (mais c’est vrai aussi pour les joueurs de foot) dans la Wikipédia francophone. Je le vis parfois comme une sensation de devoir choisir mon camp !
Dans le cas des mésaventures d’Alexandre Mathis, le fait d’être un contributeur intéressé majoritairement par les articles qui le concernent le rend plus facilement suspect d’auto-promotion, ce qui augmente probablement la méfiance envers ses contributions de la part de Wikipédiens qui y voient un conflit d’intérêt : Il est effectivement recommandé de contribuer sur ce qu’on connaît bien mais pas sur soi même ou ses propres travaux, ce qui est d’ailleurs pour moi-même parfois un dilemme. Une solution peut être de l’annoncer a priori, par exemple dans la page de discussion de l’article. ça aurait peut être pu éviter à Alexandre Mathis, des interactions négatives.

Quelles sont les « guerres d’édition » et les « attaques personnelles » que vous avez rencontrées, que vous auriez eu à arbitrer en dernier ressort, et qui vous paraitraient emblématiques de la vie intellectuelle actuelle ?

Comme dans toute communauté, ce n’est pas facile d’apprendre à vivre ensemble dans Wikipédia. Il n’y a que cinq principes immuables dans Wikipédia, et le quatrième de ces principes est de « ne pas mordre les nouveaux ». C’est le principe le plus difficile à respecter. Ce n’est pas facile d’adopter les us et coutumes des Wikipédiens sans commettre d’impair au début, et les Wikipédiens qu’on rencontre au hasard de nos intérêts pour certains articles ne sont pas tous accueillants. Si Alexandre Mathis se trompe ou fait des contributions contestables, l’idéal serait de lui expliquer patiemment, arriver ensemble à un consensus. Mais ce procédé vertueux recommandé est parfois rendu impossible par des interactions initiales agressives. Modifier une contribution sans expliquer pourquoi est par exemple considéré comme très impoli.

Ces guerres d’édition sont un reflet des problèmes de société que les gens importent fatalement, et ils les importent dans un monde régi par une certaine vision de la neutralité. Cette communauté est par exemple très masculine, et la réduction du « gender gap », dans les contributeurs, dans les sujets d’article, et même dans la façon d’écrire a besoin d’initiatives volontaristes (comme les edit-a-thons féministes) pour enclencher une dynamique. Dans la Wikipédia francophone, il existe un « gap » du même genre mais encore plus insidieux parce que difficile à cerner, voire même tourné en dérision. Ce gap c’est la vision française du monde. Revendiquer être québecois (c’est l’exemple le plus frappant) est quelque chose qui génère parfois des tensions quand il s’agit de discuter de la différence entre nation et État avec des Français par exemple. Aucun Québécois ne se permettra d’intervenir autoritairement sur la façon de rédiger un article qui concernerait la France. Le contraire n’est pas toujours vrai.

Un article de l’encyclopédie Wikipédia n’est pas un curiculum vitæ

À l’inverse, comment procédez-vous dans la surveillance de celles et ceux qui prennent la rédaction d’une fiche Wikipédia, comme la carte de visite tout à leur gloire ?

Une première remarque : personne dans Wikipédia n’utilise un autre mot que « article ». Employer les mots « fiche » ou « notice » pour désigner les articles (expressions particulièrement prisées dans les médias), c’est nier la prétention encyclopédique de WP et la rabaisser au rang de la prise de notes. Il y a des tas d’articles qui sont nuls dans Wikipédia, mais ce sont des articles, ou au pire, puisqu’un article de WP est un processus dynamique, jamais achevé, ils le seront un jour.
Ensuite, si WP marche effectivement dans la pratique alors qu’elle ne devrait pas marcher en théorie, c’est qu’il existe des multitudes de règles, locales, fluctuantes, mais performatives qui combattent cette utilisation détournée de l’encyclopédie.
Par exemple, l’article sur Alexandre Mathis n’a pas vocation à être un curriculum vitae : Qu’on supprime de nombreuses références qui comptent parmi sa production ne me choque pas. Alexandre Mathis considère qu’on supprime quelque chose de factuel, mais une encyclopédie n’est pas un Who’s who  : Ses propres travaux en tant que sources sont des sources primaires, pas des sources secondaires qui parlent de son travail de manière indépendante, et c’est ce que demande une encyclopédie. L’absence de « notoriété » (des sources secondaires qui parlent de vous) est aussi ce qui fait qu’un article est proposé à la suppression.
Certains croient faire la démonstration qu’on peut tester la fiabilité de WP en y plaçant une bêtise dans un article le moins vu possible, puis claironner qu’on l’a mis en défaut. C’est une vision très superficielle de l’encyclopédie. Il serait beaucoup plus intéressant d’essayer de comprendre les procédés mis en place à l’intérieur de WP pour combattre les contributions de mauvaise foi. Des règles internes existent pour hausser le standard des articles et elles sont intéressantes. Par contre, ces règles ne sont pas neutres, elles contribuent à une certaine vision du monde et c’est beaucoup plus intéressant à étudier que l’éternelle rengaine de la « fiabilité ».
Le Wikipédien en moi répond qu’on pourrait argumenter que « l’évaluation par les pairs », si chère à la science est beaucoup plus radicale, ouverte et transparente dans les principes de WP par rapport à ceux des comités éditoriaux de publications scientifiques. Les pairs, dans Wikipédia, c’est tout le monde.

Quels sont les conseils que vous donneriez à celles et ceux qui se sentiraient malmenés, si ce n’est insultés par le traitement wikipédien, ou qui chercheraient à corriger des erreurs factuelles ?

Corriger une erreur factuelle, rien de plus facile dans WP si on se donne la peine de suivre les règles : écrire un énoncé neutre, lui adjoindre une source vérifiable, expliquer la raison de sa contribution. Quand Alexandre Mathis change « 1860 » en « 1775 », il faut qu’il explique pourquoi : sur quelles sources il se base, et pourquoi elles infirment la source qui dit « 1860 ». C’est inattaquable, si ce n’est que ça peut être contredit par d’autres sources. Si la crédibilité des deux sources est équivalente, alors la neutralité selon WP c’est d’en faire, dans ce cas, état des deux.
Par contre, la bienveillance envers les nouveaux, le quatrième pilier comme on l’a vu, est une des préoccupations récurrentes des Wikipédiens parce que c’est très dur à mettre en œuvre. Si vous entrez dans ce monde pour la première fois, vous allez avoir l’impression que les hôtes sont apparemment accueillants, mais en fait très maniaques. C’est normal : vous êtes chez eux. Ce n’est pas facile de tisser des liens de solidarité et des relations dans WP, ça demande de s’intégrer dans la communauté, donc du temps, mais ça existe, que ça soit par projets thématiques ou motivation pour les tâches d’administration. La chose à éviter, c’est de se retrouver seul face à un groupe de gens d’accord entre eux. Pour l’éviter, il est utile de pouvoir compter sur les interactions positives qu’on y a par ailleurs, à la fois pour faire nombre mais aussi pour se sentir plus confiance en soi. « S’intégrer à Wikipédia n’est pas toujours facile »

En 2017, vous suggériez déjà des réformes dans la gouvernance de Wikimédia, où en est-on ?

Les problèmes de gouvernance concernaient l’association loi 1901 Wikimedia France, qui elle par contre, évolue dans le monde « normal » (comprendre : dans le monde des structures associatives régies par leurs statuts et par la loi française). Les problèmes concernaient l’opacité des décisions et les rapports de pouvoir entre direction exécutive et conseil d’administration et l’association a récemment réformé ses statuts dans le but de plus de responsabilité de transparence et d’équilibre des pouvoirs. Tous ces changements ne concernaient pas la gouvernance de l’encyclopédie elle même, qui est très intéressante à étudier et qui peut poser plein de problèmes, mais qui appartient au monde de WP, pas à celui de Wikimedia France ou même à celui de la fondation Wikimedia américaine.

L’autopromotion par métadonnées risque d’être bientôt plus efficace que l’autopromotion par le texte ou les médias

Wikipédien et universitaire, mais vous n’avez pas de fiche Wikipédia ? Pourquoi ? Cela ne limite t-il pas votre notoriété et la discussion sur vos propres travaux ?

Mon problème c’est que je suis à la limite des critères de notoriété. Ma médiatisation, bien que pas nulle, est tout de même faible. Je suis universitaire et j’écris des articles, mais je n’écris pas de livre, je n’ai pas d’éditeur, ni une médiatisation forcenée, si ce n’est quelque apparition à la radio Mais si Les influences me consacrent une interview, je peux basculer dans l’éligibilité :) . Par ailleurs, WP recommande de ne pas contribuer sur un sujet pour lequel on peut avoir un conflit d’intérêt comme on l’a vu. J’ai dans ce cas un conflit d’intérêt avec moi même ! L’Universitaire que je suis a tout intérêt à avoir un article, mais mon éthos de wikipédien y voit une entreprise d’auto-promotion.
Ceci dit, j’ai un item Wikidata qui est « la base de données de tout ce qui existe sur Wikipédia » et que n’importe qui peut modifier. J’y suis référencé bien que je n’ai aucun article Wikipédia à mon nom... mais mon nom figure bien dans l’encyclopédie. À l’heure de l’évaluation de la recherche par des « métriques
alternatives
 » lisez le nombre de retweets, l’item Wikidata, qui est repris par le Knowledge graph de Google (ce que Google affiche en médaillon quand l’objet de recherche y est référencé) risque d’être bientôt un instrument de notoriété non négligeable, et l’autopromotion par métadonnées risque d’être bientôt plus efficace que l’autopromotion par le texte ou les médias.