Bernard-Henri Lévy, de la guerre en photographie

Le 22 février 2010, par Emmanuel Lemieux

Josyane Savigneau, critique au Monde des Livres, s’en prend dans un échange de mails au photographe Olivier Roller qui a réalisé le portrait de Bernard-Henri Lévy illustrant son article de réhabilitation.

#Bernard-Henri Lévy #Josyane Savigneau #Le Monde #Olivier Roller

"Moi j’ai trouvé la photo d’Olivier Roller, excellente. Pour une exposition par exemple. Son regard sur Bernard-Henri Lévy. Mais j’ai détesté qu’elle soit dans la page du Monde. Le côté méphistophélique, le regard en coin… La photo contredisait à l’évidence ce que j’essayais de dire dans mon article, les nuances que je tentais d’apporter face à ce lynchage médiatique que je trouve intolérable et qui ne sert aux journalistes qu’à se dédouaner de leur complaisance antérieure (cette flopée d’entretiens avant même la sortie du livre). J’ai eu un paquet de retours négatifs, comme si j’étais responsable de cette photo." Telle est la teneur du post de Josyane Savigneau, critique au Monde des Livres, adressé au blogueur David Genzel.

Peu importe que Bernard-Henri Lévy, lui, plébiscite depuis cette séance, le travail d’Olivier Roller, le Richard Avedon français. La réception de la photographie par la journaliste est emblématique de l’idée qu’elle se fait de la complémentarité de l’image à son texte. " BHL contre Bernard-Henri Lévy", dans l’édition du 15 février, se veut un article de réhabilitation : malmené par son emprunt au fictionnel philosophe kantien Jean-Baptiste Botul, Bernard-Henri Lévy est attaqué depuis par des journalistes qui parlent de lui sans le lire, à l’exception du fameux paragraphe des pages 122-123. Or, ce rôle arbitral, que Le Monde affectionne, serait contredit par le portrait non connivent du philosophe qui est aussi un travail d’enquête photographique sur une personnalité.

Quel type de photographie, Josyane Savigneau aurait t-elle souhaité ? Un bouche-trou consensuel, façon Pravda, alors que dans son essai stimulant, "De la guerre en philosophie", le philosophe entend rompre avec le consensus et ses illusions ?

« L’image n’est jamais neutre. Il me semble que le photographe doit chercher l’homme derrière le masque médiatique » répond à Josyane Savigneau, Olivier Roller qui lui aussi s’y connaît en corps à corps, afin d’arracher ses sujets, l’espace de quelques secondes, au management de l’apparence sociale. Bernard-Henri Lévy, comme nous tous.



Repères :

A lire :
De la guerre en philosophie, de Bernard-Henri Lévy, Grasset, 128 pages, 12,50 euros

A consulter :
www.olivierroller.com
www.davidetceline.over-blog.com
www.bernard-henri-levy.com
www.lemonde.fr/.../bhl-contre-bernard-henri-levy_1306033_3260.html

Sur notre site :
Olivier Roller, photographe de pouvoir



Poster un nouveau commentaire


Le Caoua des idees L'article du jour
Paradoxe, alors qu'une industrie s'inspirant de la nature est en train de se développer, le changement climatique et le saccage de la planète détruisent le plus grand gisement naturel d'idées. Lire l'article

ABONNEZ-VOUS, C’EST NOTRE TOURNÉE !

Le Caoua des idées est notre projet de quotidien numérique des idées, disponible par abonnement, que nous lancerons en mars 2019.

En attendant, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : au fil des jours, vous bénéficierez en premium de nos contenus et découvrirez l’état d’esprit d’un beau projet éditorial.