Influenceurs Le dico Idéathèque Couveuse Panorama

Bookmark and Share

Être sans idée !

dimanche 14 juin 2015

La recette du politologue Philippe Chriqui

Etre sans idée...

Etre sans idée ce n’est pas être vide d’idées. C’est accepter de prendre les idées comme elles viennent.
Appréhender le monde sans idée préconçue. Sans préalable. Avec bienveillance et curiosité. Avec une soif d’idées. Voir et laisser apparaître.

Etre sans idée, c’est n’être prisonnier d’aucune. Ouvrir le champ des possibles.

Etre sans idée est déjà en soi une idée !

Etre sans idée pour penser sans a priori. Examiner d’un œil critique les idées toutes faites et celles des clercs. N’être ni contre ni avec. Laisser sa pensée se construire librement.

Etre sans idée c’est être contre soi-même. Contre ses propres préjugés. C’est accepter de douter. Vouloir douter.

Etre sans idée, c’est accepter la sagesse et pas seulement la philosophie. Comme le sage de François Julien.

C’est accepter le mystère sans le refouler. Etre ouvert à l’interrogation du divin comme à la profondeur de l’absence. C’est la parole et l’exil de la parole.

Car être sans idée c‘est ouvrir la porte à l’Autre. A l’être. Au devenir.

C’est une ligne de vie plus qu’une philosophie. C’est une méthode autant qu’une idée.

> Philippe Chriqui est politologue et directeur de la revue Mikhtav Hadash (www.mikhtav.org ).


Poster un nouveau commentaire
Disponible en librairie ou sur notre boutique

Boutique
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.