Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama



François Chérèque, président d’un syndicat d’idées

jeudi 17 janvier 2013

L’ancien leader de la CFDT est à la tête de Terra Nova et entend prendre ses distances avec l’attraction du PS

Think Tank.Il a plutôt réussi sa sortie de la CFDT. François Chérèque, 57 ans, nommé Igas (Inspecteur général des affaires sociales) s’est vu charger de suivre pour Matignon, les avancées du plan anti-pauvreté. Il fait également son entrée dans le monde des idées influentes. L’ex-secrétaire général (2002-2012) du syndicat a été élu par le conseil d’administration renouvelée, le 12 janvier 2013, comme président de Terra Nova, think tank réformiste dans l’attraction du Parti Socialiste. Le rejoint au titre de directrice générale de cette entreprise d’expertises, Juliette Méadel, ex-avocate, spécialiste des marchés financiers et des discriminations, et élue du 14e arrondissement. A noter que cette nouvelle recrue cumule pour l’instant avec la présidence de sa propre association, L’Avenir n’attend pas, centrée sur les questions de l’enfance, d’éducation et d’enseignement supérieur.
Autre petit changement 2013 intervenu dans l’organigrame : le retrait de Marc-Olivier Padis qui n’est plus vice-président et qui, s’il reste au conseil d’administration de Terra Nova, remplace désormais Olivier Mongin à la tête de la revue Esprit.

Créé à l’énergie en 2008 par Olivier Ferrand, foudroyé au début de cet été après avoir tout juste élu député PS des Bouches-du-Rhône, Terra Nova confirme ses objectifs de départ, c’est-à-dire "de favoriser la rénovation intellectuelle de la social-démocratie, produire de l’expertise, proposer des solutions opérationnelles et inscrire son action dans un réseau européen et international" .
L’association qui, cinq ans après, n’a pas encore trouvé le capital social suffisant pour prétendre au rang de fondation d’utilité publique comme l’aurait souhaité son créateur à sensiblement changé son positionnement : "La situation économique difficile et ses conséquences sociales comme politiques, ainsi que l’arrivée de la gauche au pouvoir, doivent conduire à faire évoluer Terra Nova dans la période qui s’ouvre", explique un communiqué. La figure de François Chérèque n’y est pas étrangère. L’ ancien dirigeant syndical " est reconnu pour son indépendance d’esprit vis-à-vis des partis politiques et clairement réformiste de gauche, poursuit le communiqué. Cela doit confirmer Terra Nova dans un engagement non partisan, dont la vocation est de réaliser des analyses, d’interpeller le gouvernement et les partis politiques et de proposer les changements et réformes utiles pour une société plus efficace et plus juste."

Repenser les inégalités, une Europe plus proche et un modèle de croissance durable

Les premiers travaux pratiques de Terra Nova sont prévus pour le 23 février prochain, à l’occasion de son colloque d’hiver. Des thèmes denses et ambitieux devraient y être explorés tels que "Le développement durable offre-t-il des sources d’innovation suffisantes pour relancer la croissance en France et en Europe ?" ou encore " Comment construire une Europe plus proche, mieux comprise et mieux défendue par tous les citoyens ?" et "Comment repenser les politiques de l’égalité ". Alors que depuis des mois, d’aucun déplore le manque abyssal d’idées et l’indigence intellectuelle des gauches qu’elles se trouvent au pouvoir ou dans l’opposition, l’ère Chérèque est attendu au tournant réformiste et dans son pouvoir d’influence.


Repères :

Sur notre site, lire :
www.lesinfluences.fr/Olivier-Ferrand-disparition-d-un.html

Le site de Terra Nova :
www.tnova.fr

Le site de l’association L’Avenir n’attend pas :
www.lavenirnattendpas.fr


Poster un nouveau commentaire

idees numero 1

La revue papier.
Soutenez-nous, commandez-le
à votre libraire, faites-le connaître,
ou abonnez-vous en cliquant ici.

Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.