Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Google le Glouton

mardi 18 février 2014, par Christian Harbulot

Google trop arrogant et dominateur est-il en train de perdre sa légitimité informationnelle ?

JPEG - 25.6 ko

Le monde immatériel est à conquérir. Contrairement au monde matériel, son étendue est sans limites. C’est la première fois dans l’histoire qu’une firme privée détient une telle position dominante dans un espace marchand aussi vaste. Avec 13 milliards de dollars de cash-flow et la deuxième capitalisation boursière au monde, la société Google se sent d’autant plus légitime pour promouvoir son modèle de développement dans tous les pays du monde.

Ce succès est aujourd’hui remis en cause par la montée en puissance des détracteurs de Google. La révolte prend ses racines aux Etats-Unis même et le déclencheur est justement l’un des symboles de la réussite de la firme : les bus de luxe qui transportent les jeunes cadres de la firme entre San Francisco et la Silicon Valley. Depuis plusieurs mois, des citoyens américains manifestent contre les passe-droits que se donnent ces navettes qui empruntent les couloirs de bus du réseau public. Cette tension latente renvoie au fossé social qui est en train de se creuser entre les ilots de richesse symbolisés par les start up de haute technologie et certaines zones urbaines californiennes touchées par le chômage et une augmentation importante de sans abris. Dans certains quartiers pauvres de San Francisco, Google est montré du doigt pour son cynisme à l’égard des « non connectés » et sa dynamique de vampirisation rampante de l’économie matérielle.

L’arrogance de la Firme exaspère aux Etats-Unis même

De l’autre côté de l’Atlantique, les effets de l’affaire Snowden se font sentir peu à peu. Google comme d’autres grands groupes d’outre Atlantique, a perdu un atout très précieux, à savoir le capital de confiance que ses utilisateurs lui avaient accordé de manière quasi mécanique lors de sa création. Google, c’était pratique et gratuit. C’est toujours le cas mais il n’est plus possible de dire c’est l’expression de mon libre arbitre en tant qu’internaute. Désormais le soupçon est en train de se diffuser lentement mais surement dans un certain nombre de communautés du web. Les usagers d’Internet ne peuvent plus ignorer que la société de l’’information est un univers où la définition de la propriété et de la liberté est devenue une gageure.

La modernité dont se réclame Google ne compense pas le manque de confiance. Google accumule les maladresses. La firme américaine n’est guère pressée de respecter les lois et les réglementations des pays où elle veut accroître ses activités marchandes. C’est le cas en France où Google a été condamné à rappelé à l’ordre en France150.000 euros d’amende pour n’avoir pas tenu compte du droit français à propos de la confidentialité des données sur l’Internet. L’Etat français cherche aussi à se faire payer la fiscalité que lui doit Google à hauteur d’un milliard d’euros.


Repères :

Retrouvez Christian Harbulot sur www.ege.fr


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.