Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama



Hervé de la Martinière empêche Google de copier

vendredi 18 décembre 2009, par Emmanuel Lemieux

« Nous avons remporté une victoire du droit patrimonial, mais aussi de droit moral » indique t-on dans l’entourage du PDG du groupe La Martinière : la justice française vient d’interdire Google de poursuivre la numérisation d’ouvrages sans l’autorisation des éditeurs. Une première.

JPEG - 71.9 ko
Hervé de La Martinière (©Gabriel pour idee@jour.fr)

Le tribunal de Grande instance de Paris vient d’interdire Google de poursuivre la numérisation d’ouvrages sans l’autorisation des éditeurs et à marche forcée. Le moteur de recherche américain doit s’acquitter de 300 000 euros de dommages et intérêts.

« 300 000 euros de dommages et intérêts, ce sont des cacahuètes parce que les Français ne sont pas forts à ce petit jeu, mais en revanche Google vient de prendre une belle gifle aller retour. Nous avons remporté une victoire de droit patrimonial, mais aussi de droit moral » commente à chaud Tessa Destais, conseillère du PDG Hervé de la Martinière.

Le 24 septembre dernier, trois filiales du Groupe La Martinière (Le Seuil, Delachaux et Nieslé pour la Suisse, et Abrams pour les Etats-Unis) étaient en audience devant la 3e chambre du tribunal de grande instance de Paris. Les plaignants avaient assigné Google le 6 juin 2006 pour contrefaçon. Ils accusaient l’ogre de la numérisation de reproduire sans autorisation des ouvrages sous droit et de faire circuler des extraits sur Internet- diffusion stoppé depuis la plainte. Un milllion d’euros de dommages et intérêts avaient été réclamés, avec une astreinte de 100 000 euros par jour et par infraction constatée.

« J’ai été considéré au début comme le vilain petit canard dans cette affaire, et puis finalement les choses bougent. Même le Syndicat National de l’Edition (SNE) et la Société des gens de lettres (SGDL) ont du porter plainte et auront leur procès avec Google », ironisait la veille de ce procès Hervé de La Martinière. Le vilain petit canard de l’édition, un rien méprisé par ses confrères qui se présentent en ordre dispersé devant Google, vient de remporter une victoire morale, et qui devrait donner quelque idée à nombre d’éditeurs européens.


Repères :

Lire aussi en rubrique veille
Hervé de la Martinière s’attaque à Google


Par Pujo jlucle 20 janvier 2010 : Hervé de la Martinière empêche Google de copier

Voir en ce sens l’excellent analyse du philosophe Manuel de Diéguez

- Google pris au piège ? pas si sûr ! en tout cas insuffisant !

Répondre a ce message
Poster un nouveau commentaire

idees numero 1

La revue papier.
Soutenez-nous, commandez-le
à votre libraire, faites-le connaître,
ou abonnez-vous en cliquant ici.

Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.