Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama



Hexagones, un média pour raconter la France

jeudi 29 mai 2014, par La rédaction des Influences

Parrainé par Denis Robert,un site de journalistes professionnels veut bousculer l’information régionale, et lève des fonds par crowdfunding

Médias. L’année dernière,déjà en désorientation générale, la géographie était la star de la vie intellectuelle. C’est ainsi que Christophe Guilluy, géographe social, auteur de Fractures Françaises (édité en poche chez Flammarion), racontait un pays que l’on avait perdu de vue, et eût l’oreille attentive des deux candidats à la présidentielle, puis des ministres et des élus locaux en exercice pour mieux comprendre la gentrification des centres-villes et la France périphérique. Comme si on ne savait plus où l’on habitait.
Les médias en triple crise (économique, de crédibilité et de qualité), censés nous refléter et nous en informer, le savent-ils mieux que ceux censés nous représenter ?

Thierry Gadault a mûri un projet original pour le Net. Cet ancien journaliste du Nouvel Economiste, parrainé par l’enquêteur-écrivain-peintre Denis Robert, s’apprête à lancer son média en ligne : Hexagones est un site d’information national implanté en régions, sur le mode payant de Mediapart et sans publicité.

Hexagones cherche des réponses à la triple crise des médias : le modèle économique, la crédibilité et la qualité du contenu

" L’un des reproches les plus courants faits aux médias est de ne s’intéresser qu’à l’actualité nationale, remarque t-il dans son manifeste. L’actualité régionale est trop souvent réduite à quelques faits divers. Hexagones considère qu’il n’y a pas deux catégories d’informations, suivant l’endroit d’où elles proviennent. La vie ne s’arrête pas aux centres des grandes villes. Pour concrétiser cet engagement, notre rédaction se compose de journalistes installés dans toute la France qui nous aiderons à mieux comprendre les enjeux régionaux." A côté de cette petite rédaction plutôt bigarrée (des recrues de Témoignage chrétien à Technikart, en passant par VSD ou Charlie-Hebdo) mais professionnelle, le journal en ligne a aussi passé des accords de contenu avec la free presse locale et les net-zines en région.

Le contenu élaboré de reportages et enquêtes veut faire appel au sentiment de citoyenneté, "révéler la France telle qu’elle est, et mieux décrypter les enjeux à venir".

Pour doper son lancement, et créer un lien symboliquement fort avec son lectorat, Hexagones,et même si Thierry Gadault a obtenu un prêt, utilise la technique du crowdfunding, qui a pour lointain ancêtre, la bonne vieille souscription de Victor Hugo et de tant d’autres faiseurs de journaux papier emplis de fureur et de rêves. Cet appel à financement participatif sur Kisskissbankbank a récolté, au jour où nous rédigeons cet article, plus de 10 000 euros sur les 15 000 envisagés.
Hexagones pourrait bien sortir du cercle vicieux du journalisme français.


Repères :

S’informer du projet, souscrire :
http://www.kisskissbankbank.com/hexagones-l-aventure-du-nouveau-journalisme?ref=selection


Poster un nouveau commentaire

idees numero 1

La revue papier.
Soutenez-nous, commandez-le
à votre libraire, faites-le connaître,
ou abonnez-vous en cliquant ici.

Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.