Influences Veille Microcosme Couveuse Culture 100% Bio Blogs&Opinions

Bookmark and Share

La madeleine au chocolat de Spirou

samedi 24 novembre 2012, par Pierre Pelot

La nostalgie des Intégrales des meilleures BD des éditions Dupuis, dernière chance des vieillards

GIF - 3.3 ko

Et moi je dis : quelle chance d’être vieux ! Dans les 60-70 années d’âge, ce qui sans doute, me diront certains plafonnant dans les 80, n’est pas si vieux que ça. Néanmoins. Dans les 60/70, on avait 12/13 ans, donc… 2013 moins 60, vous voyez ce que ça donne, c’étaient les années du Journal Spirou, Tintin, Vaillant, L’Intrépide, et puis Pilote, etc. Je ne parlerai pas des fascicules Artima, Blek le Rock, Kiwi, Tartine Mariole, Pépito et Cie. Rien que des bonnes et saines lectures pour la jeunesse, laquelle nourrie à cette manne est devenue du coup ce quelle est devenue, et c’est pas rien, hein ? il n’y a pas que des Kosciusko illettrées, des Boutin cramoisies ( qui ne sont même pas vieilles ) au monde. Ce n’était pas comme ce qu’on donne maintenant à ces pauvres ados, et pré-ados et pré-pré-ados, non seulement qu’est-ce qu’ils ont à se mettre sous la dent, mais qu’est-ce qu’il leur reste, à part leurs jeux à la noix, game machin et game truc, leurs tartines de Nutela empoisonnées, et gnagnagna… dit le quasi vénérable machin.

Or il se trouve que les éditions Dupuis, on peut aussi belgiquement prononcer « Dupouis », organisme bienfaiteur s’il en est à inscrire au patrimoine de l’humanité, réédite depuis (depouis) quelques années les Intégrales des albums des Aventures des Héros de ce journal Spirou nourricier des enfances lointaines que furent celles des âgés sus-cités d’aujourd’hui. Voulez-vous un avis ? Non seulement c’est du bonheur, et c’est des retrouvailles, mais c’est aussi des découvertes pour ceux qui n’ont pas à faire l’effort de se souvenir.
Tous, ils sont tous là : les scouts un rien catho-nunuches de la Patrouille des Castors, le graphiquement et littérairement MAGNIFIQUE Docteur Poche de Wasterlain, Natacha, Gil Jourdan de Tillieux, précurseur en bd d’un cinéma audiardesque et lautnérien, Buck Danny ( oui, là, faut aimer les avions…) , mais surtout bien sûr l’Intégrale des Aventures de Spirou et Fantasio, par Franquin, dont on ne dira jamais assez l’immensité du talent… Et encore l’Intégrale de Jerry Spring, par Jijé, particulièrement les versions noir et blanc, le dessin au pinceau, prenez-en de la graine, dessineux d’aujourd’hui, dont chaque case est pratiquement un chef d’œuvre de mise en cadre, d’un mouvement et d’une élégance que le Japon des calligraphes ne renierait pas… et non seulement le dessin mais les scénarios aussi ! Et puis Tif et Tondu ! Les Tif et Tondu dessinés par Will. Will, grand des grands devant l’éternel et surtout les hommes, Will auteur d’un très très très magnifique « Trilogie avec dames », Will dont vient de sortir donc, chez Dupuis, un album intitulé « Will dans Spirou » qui réunit foison de courtes histoires du maître parues dans le journal entre 63 et 97 … Et la version commentée, très bien ma foi, de cette « Foire aux gangsters  » de Franquin et Jidéhem.

Mine de trésors, donc, que ces rééditions dupouiesques. Avec, cerise sur le du tas, cette ahurissante aventure, une des plus belles et poignantes et à hurler de rire, au dessins d’une vivacité à vous trouer le cul et vous le taper par-terre jusqu’à plus soif : «  Bravo les Brothers  », de Franquin ( ainsi qu’une version commentée par Bocquet). Et là, là je dis, moi, attention, jeunes gens, je dis : chef d’œuvre.


Repères :

Poster un nouveau commentaire
Don Quichotte de Wozniak
En librairie


«  Des articles percutants  »  ; «  un ouvrage exhaustif  »  Nonfiction.fr
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2014 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.