Les anthropologues dans tous leurs états en 2013

Le 25 novembre 2012

Marc Abélès et Boris Pétric, directeurs de la nouvelle collection Anthropolis chez Belin

#Anthropologie #Boris Pétric #Marc Abélès #Sciences humaines

GIF Sciences Humaines.Quel point commun entre une agence de notation, un éleveur de brebis et un propriétaire de résidence secondaire à Paris ? D’être les premiers sujets et objets d’études d’une nouvelle collection d’anthropologie, "Anthropolis" chez l’éditeur Belin. Quelles sont les recherches anthropologiques en cours dans les chamboulements planétaires et la mondialisation à l’oeuvre ? Aux manettes, l’anthropologue de la politique française, Marc Abélès, directeur d’études à l’EHESS et Boris Pétric, chercheur rattaché au Centre Norbert-Elias (Cnrs/Ehess). Ce dernier publie sa propre étude, On a mangé nos moutons, un récit anthropologique kirghizse racontant la mutation du berger au businessman d’un Kirghizstan dans la mondialisation.

Alléchant pour cette première salve de livres prévue à l’office du 16 janvier 2013 : Avec Triple A, Alexandra Ouroussof, signe une enquête de terrain durant six années dans les agences de notation. Trois auteures, Sophie Chevallier, Sophie Corbillé et Emmanuelle Lallement, quant à elles, se sont penchées sur le phénomène de propriétaires d’un nouveau genre qui conçoivent Paris comme une résidence secondaire. Cette collection a l’ambition de publier six ouvrages par an, accessibles sur 200 pages et avec des prix autour de 15 euros.




Poster un nouveau commentaire