Les diplômés ne sont pas formés pour trouver un emploi

Le 2 juin 2018, par Les influences.fr

L’idée : une enquête sociologique s’est intéressée à cette " bulle étudiante " de diplômés qui a du mal à entrer dans la vie professionnelle.

Romain Delès, Quand on n’a « que » le diplôme… Les jeunes diplômés et l’insertion professionnelle, Puf, 244 p., 25 euros. Publié : Avril 2018.

Société. Toujours plus qualifiés, pourquoi les étudiants bardés de diplômes « dont le prestige académique semblait garantir l’avenir  » se cassent-ils souvent les dents lorsqu’il s’agit de s’insérer professionnellement ? « Au début des années 1980, la part des bacheliers dans une génération est de 25 %, celle des diplômés de l’enseignement supérieur est inférieure à 15 % ; le baccalauréat est désormais obtenu par 75 % d’une cohorte, et près de la moitié des jeunes sont diplômés du supérieur. » Or, il semble que l’on assiste depuis à « un resserrement des perspectives d’emploi jeunes diplômés  », plus souvent au chômage d’insertion ou « au déclassement au seuil de la vie active  ». Certes, c’est moins catastrophique que le sort des 150 000 « décrocheurs », mais le phénomène de « bulle étudiante  » face à une insertion professionnelle vécue comme trop pressante et à laquelle on n’est pas préparé, est bien réel et massif.

Le sociologue Romain Delès : La « docilité » (étymologiquement la capacité à apprendre facilement) n’est pas la première des vertus demandées dans le monde du travail.

Maître de conférences en sociologie (Bordeaux et centre Émile Durkheim) et disciple de François Dubet, Romain Delès essaie de comprendre les raisons de cette difficulté. Plusieurs hypothèses se concurrencent ou se combinent. Les étudiants auraient intériorisé un supposé lien direct entre études et obtention d’un emploi et se désintéresseraient totalement de l’objectif de trouver du travail. L’insertion professionnelle n’est pas une donnée fondamentale de la culture scolaire, tandis que la « docilité » (étymologiquement la capacité à apprendre facilement) n’est pas la première des vertus demandées dans le monde du travail. Se poser cette question c’est réfléchir également sur «  la construction de l’expérience de la jeunesse en France » estime le chercheur, « et en particulier celle de l’acquisition de l’autonomie des jeunes  ».

Ce livre fait partie de la sélection des 100 meilleurs essais du mois de notre revue IDÉES. Sortie en librairie le 8 juin ou disponible ici.




Poster un nouveau commentaire


Le Caoua des idees L'article du jour
Paradoxe, alors qu'une industrie s'inspirant de la nature est en train de se développer, le changement climatique et le saccage de la planète détruisent le plus grand gisement naturel d'idées. Lire l'article

ABONNEZ-VOUS, C’EST NOTRE TOURNÉE !

Le Caoua des idées est notre projet de quotidien numérique des idées, disponible par abonnement, que nous lancerons en mars 2019.

En attendant, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : au fil des jours, vous bénéficierez en premium de nos contenus et découvrirez l’état d’esprit d’un beau projet éditorial.