Philippe Descola

Le désenthropocentrisateur

Le 7 décembre 2015

#Descola Philippe #dico

Il reçoit dans son bureau du Collège de France, un matin de retour du Japon. Avant de repartir à Cambridge où il s’est installé pour écrire son prochain livre sur les images. Professeur au Collège de France, successeur de Claude Lévi-Strauss et de Françoise Héritier, Philippe Descola (1949) est aujourd’hui l’anthropologue de langue française le plus influent. L’ancien élève de philosophie de l’Ecole normale supérieure de Saint-Cloud s’est retrouvé assez vite dans le grand bain de l’anthropologie. Sous la direction de Claude Lévi-Strauss, il a effectué en tant que chargé de mission au CNRS un important travail de terrain chez les Jivaros Achuar en Equateur. En juin 2010, il a été nommé directeur du LAS (Laboratoire d’anthropologie sociale), celui là même fondé par lévi-Strauss, et en février 2014, Philippe Descola a été intégré au Conseil stratégique de la recherche.

« Philosophe défroqué », comme il se définit lui-même, il renouvelle l’anthropologie actuelle à partir d’un structuralisme revisité, ce qu’il a magistralement énoncé dans son livre majeur, Par-delà nature et culture, paru en 2005. Attentif à ce qu’il appelle « une écologie des relations », il s’emploie à dépasser la séparation entre nature et culture pour identifier, au cœur des systèmes de relations existant entre humains ... (Pour lire le reste de l’article, se connecter)




Poster un nouveau commentaire


Le Caoua des idees L'article du jour
Paradoxe, alors qu'une industrie s'inspirant de la nature est en train de se développer, le changement climatique et le saccage de la planète détruisent le plus grand gisement naturel d'idées. Lire l'article

ABONNEZ-VOUS, C’EST NOTRE TOURNÉE !

Le Caoua des idées est notre projet de quotidien numérique des idées, disponible par abonnement, que nous lancerons en mars 2019.

En attendant, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : au fil des jours, vous bénéficierez en premium de nos contenus et découvrirez l’état d’esprit d’un beau projet éditorial.