Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Tarek Aziz veut réclamer son euthanasie à Benoît XVI

lundi 4 février 2013

L’ancien vice-président chrétien de Saddam Hussein, condamné à mort par la justice irakienne, souhaite en finir au plus vite

Mentalités. Longtemps, il fut considéré comme le brillant ministre des affaires étrangères de Saddam Hussein par les chancelleries. Il était le seul proche du dictateur à être de confession chrétienne. Tarek Haziz, aujourd’hui 76 ans, s’est rendu aux nouvelles autorités en 2003, et a été condamné à quinze ans de réclusion. Mais une condamnation à mort par pendaison a également été prononcée à son encontre par la Haute cour pénale en octobre 2010. Il a été accusé de participation à la répression contre les membres du parti al-Daawa. Un temps, il a observé une grève de la faim pour protester contre le principe de ce procès, mais depuis des mois l’ancien ministre chrétien qui depuis dix ans, croupit dans une geôle d’une prison de Bagdad, réclame à être tué au plus vite. S’il se dit plutôt bien traité, le vieil homme se trouve en proie à "une dépression totale " selon son avocat.

Une dépression liée à toute une série de pathologies qui, du diabète à une forte hypertension, d’ulcères à l’estomac en problèmes cardiaques et de la prostate lui a fait envisager d’en appeler au pape Benoît XVI.
Fin janvier, l’avocat a rapporté les propos de son client qui lui aurait dit : « Je vais écrire au Pape. Même si je ne l’ai jamais rencontré, je vais faire appel à lui afin que soit mis fin à ma souffrance, car je préfère être exécuté plutôt que de continuer dans ces conditions ».
La Russie, l’Europe et le Vatican ont plusieurs fois réclamé la non exécution de Tarek Aziz.


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.