Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Wasterlain, le disciple de dépression d’André Franquin

samedi 27 mars 2010, par Emmanuel Lemieux

Dupuis réédite les trois premiers albums de Docteur Poche. Signés Wasterlain, ces petits bijoux de la BD belge suscitaient l’admiration de Franquin. Quand deux dépressifs poétiques se rencontrent.

"Wasterlain est un des plus grands auteurs que je connaisse. Un style, une poésie, une facilité, une qualité de transposition dans le dessin... C’est bien simple, si je pouvais choisir, je choisirais de dessiner comme Wasterlain !" Ainsi parlait André Franquin, le père de Gaston Lagaffe et du Marsupilami. La réciproque doit être à coup sur vrai.

Marc Wasterlain, né en 1946 à Erquelinnes (Belgique), fait partie de ces dessinateurs de bandes dessinées que l’édition s’est longtemps ingéniée à rendre peu visible. Il aurait du se cantonner au métier de dessinateur assistant, notamment au studio Peyo, mais c’était sans compter son style singulier et sa maestria hors normes. Dans la production belge des années 1970, on repère ses saillies graphiques dans l’univers rond et peu à peu industrialisé d’un Peyo, comme son animation des décors du Sortilège de Maltrochu, ou ses personnages monstrueux de La Soupe aux Schtroumpfs. Ses propres personnages, le musicien Monsieur Bonhomme et le toubib volant Docteur Poche auront eu plus de mal à être publiés.

Dupuis se rattrape en publiant Docteur Poche l’intégrale qui rassemble les trois premières aventures de docteur Poche publiées par cet éditeur avant que le personnage ne migre chez Casterman, et qui avaient disparu de la circulation depuis les années 1980 : Il est minuit Docteur Poche (1976) ; Karabouilla (1977) et L’Ile des hommes-papillons(1978). Un trait précis, à la fois gourmand et nerveux, une mise en scène volontiers fourmillante de détails, une vitalité dans le découpage campent l’univers saturé de poésie de Wasterlain. Moins féroce que l’univers de Franquin, l’auteur à travers Docteur Poche aborde avec le même esprit de légereté des sujets similaires comme la guerre, le souci écologiste et le racisme.

L’exercice d’admiration d’André Franquin

JPEG - 14.4 ko
Marc Wasterlain

Le préfacier de cet album, Didier Pasamonik, révèle également une anecdote éblouissante. En 1974, un grave accident de la main oblige Wasterlain à reconsidérer son dessin, qui devient plus anguleux. Mais c’est surtout la dépression qui l’attrape par la manche. Un enfant tôt disparu, la débine professionnelle et la dèche lui fabriquent un désespoir qui aurait pu être réglé aux barbituriques en 1975.

André Franquin qui fréquentait le Studio Peyo et suivait avec jubilation, le travail du jeune Wasterlain par-dessus l’épaule, sonna à sa porte, le soir même de son retour de l’hôpital. "Descendez, je vous invite au restaurant !" lui annonce le créateur de Gaston Lagaffe. Et c’est un Wasterlain médusé qui, à la table, découvre le porte-documents de Franquin qui a collecté tout ce qu’a pu dessiner son jeune invité. Franquin instruit alors un incroyable exercice d’admiration. "A un moment, alors que Franquin explique sa vision du dessin, il se passe quelque chose d’étrange : on n’entendait plus un bruit de fourchette ou de verre : toute la salle retenait son souffle et l’écoutait", se souvient Marc Wasterlain, qui lui-même commencera à revenir de sa longue dépression. Car Franquin lui aussi connaissait intimement les idées noires. En 1976, Wasterlain débutera avec maestria, les aventures du docteur Poche, médecin très généraliste, et qui répare et distrait le monde comme il le peut.

Franquin et Wasterlain se sont retrouvés côte à côte en 1978 au Festival de la bande dessinée d’Angoulême pour une séance de dédicaces en folie. Sous la pression énorme du public, le stand s’est écroulé, et a nécessité l’intervention des pompiers. On a du cacher Franquin comme une pop-star dans un réduit de son hôtel, pour calmer l’excitation de ses fans. Quant à Wasterlain, il a reçu l’année suivante à Angoulême le prix Alfred du meilleur espoir pour le deuxième album de Docteur Poche, L’Ile des hommes-papillons.


Repères :

Site officiel de l’auteur :
http://wasterlain.cubitusbd.com


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.