Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Envoyer un commentaire


form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
forum lien hyper

forum page url

Qui êtes-vous ?

Le Sixième Homme, un polar givré

Nouvelle recrue parmi les auteurs de romans venus du froid, la glaciologue Monica Kristensen

Pour qui vit au sud des rives de la Garonne, un thermomètre qui affiche -28°, c’est un peu de la littérature. Et cela explique peut-être, du moins en partie, l’engouement actuel pour le roman policier venu du -grand- froid. Il y a les incontournables (Le Suédois Henning Mankell, l’Islandais Arnaldur Indridason, etc.), feues les stars (Stieg Larsson), et ceux qu’on ne connaît pas encore sous nos latitudes plus tempérées, mais qui méritent d’être lus. Monica Kristensen, ça vous dit quelque chose ? Non ? Vous pouvez donc sans hésitation la ranger dans la dernière catégorie.

Née en Suède, élevée en Norvège, Monica Kristensen est glaciologue, et la première femme à avoir dirigé une expédition en Antarctique. Et elle écrit, aussi. Sur ce qu’elle connaît par cœur : le froid polaire et la nuit qui va avec. Celle qui en hiver plonge Longyearben, capitale mouchoir de poche tapie dans l’archipel du Svalbard, dans les ténèbres, à tel point qu’il faut être du coin pour parvenir à distinguer le jour -mais lequel ?- de la nuit.

A la lumière des réverbères, la ville joue les contrastes en noir sur blanc. Le noir de la poussière de charbon qui s’échappe des mines toutes proches ; le blanc de la neige en ton sur ton avec les ours polaires. C’est dans ce drôle d’endroit, replié sur lui-même, où l’on débarque pour de bonnes raisons qui, on l’espère, ne s’éterniseront pas (« Comme beaucoup d’autres, il était venu au Svalbard dans l’idée d’y rester un an ou deux, puis il n’avait jamais quitté ce paysage arctique désertique et avait développé une sorte d’anxiété sociale. »), que l’impensable s’est produit.
Là où tout le monde connaît tout le monde, où les ragots vont bon train, où seuls les cocus ignorent (parfois) qu’ils le sont, où « l’étranger » ne pointera le bout de son cache-nez qu’au printemps en priant pour que le réchauffement climatique poursuive sa course folle ; là, dans ce rabicoin gelé, on peut imaginer plein de choses, mais difficilement qu’une petite fille disparaisse, comme évaporée du jardin d’enfants.

« Il scruta l’aire de jeux et aperçut presque aussitôt ce qu’il cherchait. Ses yeux se rétrécirent de joie. »

JPEG - 17.4 ko
Monica Kristensen, glaciologue et auteur à glacer le sang.

Que son père soit introuvable lui aussi ne rend pas la situation beaucoup plus rassurante, dans une ville où plane encore l’ombre du Sixième homme, le fantôme de la mine… A moins que le danger ne soit ailleurs, incarné par cette mystérieuse silhouette qui guette les tout-petits : « Il était peu probable que quelqu’un le remarque, assis là où il était. Lui, en revanche, voyait bien. (…) Au bout d’un moment, l’espace devant lui s’anima. Des petites silhouettes pataudes couraient dans la neige tombée pendant la nuit. Il scruta l’aire de jeux et aperçut presque aussitôt ce qu’il cherchait. Ses yeux se rétrécirent de joie. » A moins que…

Les amateurs du roman noir où ça défouraille à tout-va en seront pour leurs 20 euros ; les inconditionnels du thriller à l’américaine, plus tendu qu’une corde à linge, pareil. Mais les autres devraient y trouver leur compte. Car Monica Kristensen ne se satisfait pas de bâtir un quasi huis clos aux multiples ramifications ; elle a des choses à dire : sur les ours polaires, sur les conditions de travail des mineurs, sur la pêche à la crevette, sur les braconniers qui s’attaquent au mode de transport du Père Noël, sur la contrebande, sur la vie comme elle va, enfin, dans ces contrées inhospitalières, et ô combien exotiques… pour qui vit au sud des rives de la Garonne.

Le sixième homme de Monica Kristensen, Traduit du norvégien par Loup-Maëlle Besançon, Gaïa Editions, 240 p., 20 €
(parution : janvier 2012)
www.gaia-editions.com

Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.