Vous êtes dans Les influences > Commentaire


Envoyer un commentaire


votre commentaire
    texte
vous



À la recherche du passé trouble de Monsieur Pokémon Go

vendredi 19 août 2016

Médias. L’hebdo Courrier international publie cette semaine en version française, l’enquête troublante, signée Sam Biddle pour Intercept. Le journal américain remonte à la surface le passé trouble et justiciable du créateur des Pokemon Go. Cet été, restera dans l’histoire de la pop culture comme le lancement de l’application la plus téléchargée au monde. Ce jeu de réalité augmentée qui aimante des millions de personnes sur leur écran, a été imaginée par John Hanke. Monsieur Pokémon Go n’est pas tout à fait un inconnu. Ce cartographe du numérique a fait carrière chez Google et s’est retrouvé dans la tourmente de l’affaire Wi-Spy, soit “le plus grand scandale d’atteinte à la vie privée de l’ère Internet”.

John Hanke alias Monsieur Pokémon Go avant de prendre une influence impressionnante chez Google avait fondé Keyhole, une société d’imagerie d’imagerie satellitaire subventionnée par la CIA.

Pokémon Go est un concept ludique particulièrement intrusif, qui exige d’avoir un accès ininterrompu à la caméra et à la localisation de l’usager, autant dire les mânes d’un gisement impressionnant de données sensibles et personnelles estiment ainsi les militants états-uniens de lutte pour le respect de la vie privée. Or l’unique propriétaire de Pokémon Go, à la tête de sa désormais florissante société Niantics Labs, fut un orfèvre de ces captations de données ( grâce aux voitures Google chargées de cartographier chaque recoin de ville pour le service Google Street View), et ne s’est pas embarrassé de droits civiques ou d’auteur. Il a consciencieusement et secrètement thésaurisé ce précieux filon marketing (activité de réseaux Internet privés, mots de passe, e-mails, dossiers médicaux, situations financières, fichiers audio et vidéo). Google Earth et Google Maps, c’est aussi lui. Pour rajouter une touche sulfureuse au portrait, le journaliste d’Intercept rappelle que Monsieur Pokémon Go avant d’entrer chez Google, avait fondé Keyhole, une société d’imagerie d’imagerie satellitaire qui fut très populaire et bénéficia du soutien financier de la CIA.

Le Caoua des idees L'article du jour
L'Europe en livre. 1/12 L'idée : Dans Carnets de la Strandja (Buchet-Chastel), le journaliste Alexandre Lévy explore une nouvelle frontière totalement inconnue des Européens, celle qui sépare les Bulgares des Turcs. Lire l'article

ABONNEZ-VOUS, C’EST NOTRE TOURNÉE !

Le Caoua des idées est notre projet de quotidien numérique des idées, disponible par abonnement, que nous lancerons en mars 2019.

En attendant, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : au fil des jours, vous bénéficierez en premium de nos contenus et découvrirez l’état d’esprit d’un beau projet éditorial.