Cercle par Yannick Haenel

Le 14 mai 2009, par Guillaume Jan

#Gallimard #Yannick Haenel
Guillaume Jan, 35 ans, journaliste et écrivain-voyageur. Premier livre : Le Baobab de Stanley, Bourin éditeur.

Voilà quelques années que je tourne autour de cet épais roman. Je m’y suis mis cette semaine, j’ai tout de suite été happé par cette histoire construite en cercles concentriques. Le narrateur décide un beau matin de plaquer son travail. Il dort dans un hôtel du bord de Seine avec des oiseaux blottis sur sa couverture, il se promène le long des quais, il lit Moby Dick, il s’extrait peu à peu des carcans de la vie rangée. Il s’offre au monde, il se réapproprie sa liberté. Il faut parfois du courage pour trouver sa vérité, il s’en étonne un peu, mais chaque journée fait sauter un verrou supplémentaire. Il regarde alors l’agitation des hommes avec une distance ironique. Il me reste 380 pages à lire. La quatrième de couverture dit que, poussé par cette expérience de la liberté, cet Ulysse moderne poursuit son odyssée en Europe de l’Est, en passant par Berlin, Varsovie et Prague.



Repères :

Cercle, par Yannick Haenel, Gallimard (2007)



Poster un nouveau commentaire