Vous êtes dans Les influences > Commentaire


Envoyer un commentaire


votre commentaire
    texte
vous



La biologie mathématique prédit les divorces

vendredi 5 juin 2009

Selon le professeur James Murray, les sentiments humains sont d’une simplicité calculable et scientifiquement prévisibles.

Votre couple résistera t-il à 15 minutes d’une modélisation mathématique, imaginée par le professeur James Murray ? Selon la conférence qu’il a donné le 21 mars dernier devant le parterre de la Royal Society – équivalent anglais de l’Académie des sciences et qui lui a attribué le prix de physique 2009-, son test prédictif s’est révélé exact dans 94% des cas. Depuis le début des années 2000, l’honorable universitaire d’Oxford cherche à persuader de la validité de ses recherches.

Le « mathématicien de la biologie et du vivant » s’appuie sur l’évaluation de 700 couples de jeunes mariés sur une période de 12 années d’observation. « Certains couples pourraient aussi bien divorcer dès le début , aime t-il à dire dans ses conférences. Ce qui m’a ébahi c’est qu’une discussion, souvent très intense et émotionnelle, puisse être si facilement capturée par ce qui est en fait un modèle mathématique simple des interactions d’un couple ».

Méthodologie Murray : son équipe filme les conversations de jeunes mariés durant une quinzaine de minutes sur des sujets sensibles tels que qui gagne le plus dans un couple ?, quelles évolutions de la sexualité ? ou bien encore, quelles relations avec la belle-famille ? Durant cette observation, l’équipe de James Murray attribue des notes entre -4 et +4, en fonction des réponses, ainsi qu’une position dans une grille de sentiments allant de la colère à la tendresse. La modélisation mathématique des couples peut ainsi conclure sur la faible durabilité ou au contraire la résistance des mariés. Presque à coup sûr selon James Murray qui,sur une période de 12 ans, a pu constater la validité de ses prédictions mathématisées sur ses couples cobayes.