Vous êtes dans Les influences > Commentaire


Envoyer un commentaire


votre commentaire
    texte
vous



Philippe Descola

lundi 7 décembre 2015

Il reçoit dans son bureau du Collège de France, un matin de retour du Japon. Avant de repartir à Cambridge où il s’est installé pour écrire son prochain livre sur les images. Professeur au Collège de France, successeur de Claude Lévi-Strauss et de Françoise Héritier, Philippe Descola (1949) est aujourd’hui l’anthropologue de langue française le plus influent. L’ancien élève de philosophie de l’Ecole normale supérieure de Saint-Cloud s’est retrouvé assez vite dans le grand bain de l’anthropologie. Sous la direction de Claude Lévi-Strauss, il a effectué en tant que chargé de mission au CNRS un important travail de terrain chez les Jivaros Achuar en Equateur. En juin 2010, il a été nommé directeur du LAS (Laboratoire d’anthropologie sociale), celui là même fondé par lévi-Strauss, et en février 2014, Philippe Descola a été intégré au Conseil stratégique de la recherche.

« Philosophe défroqué », comme il se définit lui-même, il renouvelle l’anthropologie actuelle à partir d’un structuralisme revisité, ce qu’il a magistralement énoncé dans son livre majeur, Par-delà nature et culture, paru en 2005. Attentif à ce qu’il appelle « une écologie des relations », il s’emploie à dépasser la séparation entre nature et culture pour identifier, au cœur des systèmes de relations existant entre humains ... (Pour lire le reste de l’article, se connecter)