Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Lagence de presse des Idées

#Bernard-Henri Lévy #Fariba Hachtroudi #Mahmoud Ahmadinejad

Fariba Hachtroudi

Publié le 26 juin 2009 par

La romancière iranienne a contribué à la diffusion sur la page FaceBook de Bernard-Henri Lévy d’une édifiante vidéo d’Ahmadinejad qui, au lendemain du 13 juin, prophétise sur l’avènement d’un islam radical mondial.

Fariba Hachtroudi (Gabriel pour l’Agence Idea)
Fariba Hachtroudi (Gabriel pour l’Agence Idea)
La romancière Fariba Hachtroudi s’est procuré par des sources internes iraniennes et via Internet, un étonnant document d’une douzaine de minutes, filmé à l’insu de Mahmoud Ahmadinejad. Le film aurait été enregistré à Qom le 13 juin 2009, soit au lendemain de l’élection présidentielle iranienne. On y voit Ahmadinejad en compagnie de son tuteur, l’Ayatollah Mesbah Yazdi et de disciples.

Bernard-Henri Lévy contacté par l’intermédiaire d’un ancien Médecin du monde, Richard Rossin, a embrayé. La nuit du 24 juin a été mise à profit par une équipe d’amis de Fariba Hachtroudi pour traduire et sous-titrer en français la vidéo qui a ensuite été diffusée sur la page Facebook et le compte Dailymotion de BHL.

Durant de longues minutes, on y entend le chuchotis atone de Mahmoud Ahmadinejad prophétisant sur l’avènement d’un islam radical mondial, et la promesse d’une guerre politico-théocratique à venir.

Si l’impact de ce document est certain, on peut s’interroger en revanche sur les motivations de l’auteur inconnu de ce film, visiblement bien intégré dans ce milieu et qui a pris tous les risques. Fariba Hachtroudi, elle, est mieux connue. Romancière et auteur d’une dizaine de livres, elle vient de publier son nouveau roman, «  Le douzième imam est une femme ?  » Ce n’est pas son meilleur ouvrage ( «  Iran, rives de sang  » et «  A mon retour d’Iran…  », Seuil), mais la fiction tombe ad hoc : cette femme très spéciale, aimée de la jeunesse iranienne, met à bas la répression, la peur et la superstition.

Fille de Moschen Hachtroudi, éminent mathématicien et quasi héros national en Iran, Fariba Hachtroudi s’est établie en France depuis 1983, après avoir vécu au Sri-Lanka. Deux années plus tard, la jeune femme à la formation d’archéologue et qui faisait profession de journaliste, effectua un voyage clandestin dans son pays et en ramena un document, L’exilée (Payot, 1995)

A la tête de l’association MoHa, humanitaire et d’aide aux Iraniens exilés, ses articles virulents et bien renseignés sur le régime dans la presse européenne et américaine lui ont valu une fatwa de condamnation à mort en tant qu’ «  ennemie de Dieu  ». Elle s’est par ailleurs engagée au sein du Conseil national de la résistance iranienne.

Abonnez-vous ! Partager sur Twitter Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad