Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Lagence de presse des Idées

7 commentaires sur “Le Dico officiel du porno

  1. Le Dico officiel du porno
    Bonjour,

    Vous indiquez que le Bastille Palace fut, un temps, squatté par des SDF. Compte tenu de la chronologie de ce cinéma, cela n’a pu avoir lieu qu’entre 1987 et 1995.

    Quelle est votre source à ce sujet ? Savez-vous, par ailleurs, si la fermeture de 1987 fut (au moins en partie) due à l’incendie du MacDonald’s situé juste en dessous ?

    Merci !

    Denis

    1. Le Dico officiel du porno
      Bonsoir,
      désolé pour le contretemps… je ne consulte pas mes articles t.l.j. !
      Les dates – squatt du Bastille-Palace – correspondent à celles que vous indiquez, partiellement… = venues un certain temps après la fermeture, c’est-à-dire début années 1990.
      Il y avait un grand trou au-dessus de la marquise. Sous les lettres PALACE.
      Mes sources sont mes observations sur place.
      Il y a bcp d’autres choses à dire.
      Pour l’incendie, je ne sais pas.
      A vous lire, peut-être.

  2. Le Dico officiel du porno
    J’en profite pour signaler mon “Introduction retrouvée” au DICTIONNAIRE écrite en 1999 – on y travaillait déjà depuis 6 mois voire un an lorsque je l’ai rédigée, de mémoire – d’abord refusée par Christophe Bier puis parue en 2008 en première édition sur le site internet http://www.Psychovision.net puis rééditée imprimée, revue et augmentée en 2011 dans ELEMENTS n°140, version reprise telle quelle, coupée en deux parties, sur le “blog” de Bier quelques semaines plus tard. Elle décrit assez bien l’atmosphère dans laquelle ce livre a été conçu (un soir chez notre ami commun Romain H.) puis très longuement accouché.

  3. Le Dico officiel du porno
    Suite à la remarque d’Alain Deruelle,
    ce n’est pas une installation 16 mm mais 35 mm que le gérant caissier-projectionniste de l’Amsterdam-Pigalle avait à côté de lui dans la caisse du cinéma, les dernières années. Viens de vérifier sur les photos prises alors, où l’on voit nettement la pelloche 35 défiler.
    Il est vrai que les copies qui circulaient alors étaient en 35 !

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad