Influences : n.f.
  1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
  2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
  3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Filtré pour vous : L'actualité politique et intellectuelle

#Kadhafi #Les Inrockuptibles #Michel Despratx #Nicolas Sarkozy #Rama Yade

La photo qui tue : Rama Yade et le colonel Kadhafi

Publié le 2 mai 2012 par

Preuves et document photographique à l’appui, Les Inrockuptibles décrivent l’alliance secrète passée en 2007 entre Paris et Tripoli

kiosque_250.gif

yade.jpg D’où vient-elle ? Nul crédit de photographe alentour, et pourtant on lui donne un sacré crédit à cette photo exclusive des Inrockuptibles (N°857, semaine du 2. 05.2012), en appui d’une enquête officiellement signée par Michel Despratx. La photo stupéfiante : une Rama Yade, radieuse secrétaire aux Droits de l’homme, tapant dans la paume de Kadhafi. Et dans un grand rire partagé. Des clichés officiels de cette rencontre existaient déjà, mais celui là n’avait jamais été diffusé. Ici, les gorges déployées, la real-politik du tope-là et du cochon qui s’en dédit. Nous sommes le 25 juillet 2007. Autour du duo, Nicolas Sarkozy tout aussi hilare, Claude Guéant, alors secrétaire général de l’Elysée, Jean-Marie Bockel, secrétaire d’Etat chargé de la coopération et, discrètement, Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères, qui signera, dans la foulée de cette alliance photographiée, l’entente nucléaire avec la Lybie. La couleuvre du voyage officiel du Caligula de Tripoli à Paris en décembre 2007 devait par ailleurs ouvrir les marchés lybiens aux entreprises françaises. Un vaste mirage, et la honte sur le sable au final.

Si Mediapart a fait bouillonner le 1er mai avec des hypothèses sur un versement lybien de millions d’euros à l’UMP pour la campagne 2007 de son candidat, l’hebdomadaire lui apporte des preuves clés en main d’un deal d’Etat conclu entre le nouveau président de la République Nicolas Sarkozy et le colonel Kadhafi : des documents confidentiels font ainsi état de la libération des infirmières bulgares emprisonnées à Tripoli contre une centrale nucléaire. Outre le contexte de la campagne présidentielle qui rend sa publication explosive, il s’agit également d’un document d’investigation éclairant sur la sempiternelle raison d’Etat, avec ou sans Sarko.

Je m'abonne ! Partage Twitter Partage Facebook Imprimer

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad