Filtré pour vous : L'actualité politique et intellectuelle

#Politique

Gafam, les nouveaux rois du pétrole et du monopole

Publié le 14 octobre 2021 par

L’idée : L’École de guerre économique vient de publier le premier volet d’une étude sur la constitution d’un monopole et de ses techniques de persuasion et de préservation pour le rester. Où l’histoire de Rockfeller et de la Standard Oil rappelle avec trouble celle des trusts numériques du XXIe siècle.


C’est un petit livre collectif de 90 pages qui rappelle brièvement, mais avec acuité, un cas d’école : la constitution au XXe siècle d’un monopole privé, celui de l’Empire Rockefeller. « La montée en puissance de la Standard Oil Compagny s’explique par une interaction entre plusieurs échiquiers», énonce dans sa préface, Christian Harbulot, directeur de l’École de guerre économique, et de cette collection de petits ouvrages, Les Cahiers de l’EGE : Concurrentiel (rendre dépendants les petits producteurs de pétrole, politique (tisser sa toile relationnelle), financier (de la banque comme instrument de pénétration de l’économie et des centres de pouvoir américain), informationnel (renseignements internes et externes sur les éléments considérés comme perturbateurs, gens comme événements), juridique (résister au démantèlement de la loi antitrust) et même éducatif (irriguer financièrement et cognitivement les grandes écoles et autres lieux de reproduction des élites nationales et internationales).

Étude à filtre complotiste ? Les éléments de rappel de l’emprise du pétrolier sur son marché, sur la société, les lieux de pouvoir et de médiation, et même l’imaginaire américain, en à peine une vingtaine d’années, indiquent comment la guerre économique est liée à la guerre de l’information et la conquête des esprits. C’est ainsi que Rockfeller fera appel au talent d’Edward Bernays, père de la propagande moderne, pour façonner une image bienfaitrice et parternaliste, parvenant avec des opérations très variées à influencer profondément la société américaine – alors que toute révolte ouvrière au sein des usines du conglomérat, elle, se voit réprimée dans le sang par la garde nationale.

L’exemple Rockeffeler démontre combien la guerre économique est liée à la guerre de l’information et à la conquête des esprits. Le patronat français, lui, se borne toujours à une vision concurrentielle des rapports de force.


John Davinson Rockefeller (1839-1937) fait-il des émules au XXIe siècle ? En suivant cette démarche de construction d’un empire, vous trouverez des sosies et des répliques troublantes suggèrent Les Cahiers de l’EGE. Au moment où l’on parle de plus en plus dans le camp démocrate de juguler l’hyper-puissance des GAFAM, là encore l’exemple du démantèlement du trust de la Standard Oil pose bien des questions, et celle-ci, majeure : malgré la décision de démanteler son monopole en 1911, comment se fait-il que la Standard Oil n’a jamais été inquiétée juridiquement et politiquement par son faux démantèlement en 34 sociétés ? Les maîtres des pixels et des données seront-ils plus efficacement contraints que l’ex-Empire dont les plus beaux fleurons figurent toujours au palmarès des premiers groupes pétroliers mondiaux, des instituts de recherche bio-médicale et se trouvent confortés par les places financières du monde entier. Les GAFAM, elles, sont en train de créer de nouvelles formes de domination/dépendance qu’il convient d’étudier minutieusement.

« En France, cingle encore Christian Harbulot, la notion d’accroissement de puissance par l’économie se heurte à de nombreux tabous. Le monde patronal reste encore ancré à une vision concurrentielle des rapports de force.» Or, ce n’est pas ainsi que le problème est pris en compte à Pékin, Washington ou même Berlin.

La seconde partie à paraître en livret fin octobre s’intitule Pétrole et renseignement.

Les Cahiers de la Guerre économique n°4, Pétrole et puissance, EGE, 88 p., 20 € l’ex., ou 40 € l’abonnement (4 N°). Ou librement téléchargeable sur le site de l’École.

Je m'abonne ! Partage Twitter Partage Facebook Imprimer

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad