Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Envoyer un commentaire


form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
forum lien hyper

forum page url

Qui êtes-vous ?

Amsterdam reverdit les Prairies ordinaires

La petite maison d’édition voit son fonds repris et relancé par les Éditions Amsterdam.

Culture. C’est l’histoire d’une double réactivation éditoriale. Deux éditeurs patraques ont décidé de se relancer ensemble. Les éditions Les Prairies ordinaires, qui avaient desherbé leurs activités au printemps 2016, sont absorbées par les Éditions Amsterdam, qui elles-mêmes ne se sentaient pas très bien et viennent tout juste d’achever leur convalescence. Mais c’est elle forte désormais d’un fonds d’une soixantaine de titres, "complément idéal" à ses propres publications qui tient la main, et promet pour les Prairies ordinaires, un "nouveau projet éditorial".

L’éditeur Amsterdam lancé en 2003 et longtemps animé par Jérôme Vidal s’est taillé une belle réputation du côté de l’extrême gauche intellectuelle avec des livres de référence sur les les gender studies, les race studies, les postcolonial studies, les cultural studies. On retient également dans cette bibliothèque dense et souvent de qualité, les livres de Studs Terkel et de Jacques Rancière, les études spinozistes à travers la collection « Caute ! » dirigée par Yves Citton et Frédéric Lordon. Il y eût aussi, subventionnée par le Conseil régional d’Ile-de-France, l’aventure intellectuelle en kiosque de la Revue internationale des livres et des idées en 2007, puis la Revue des livres en 2011.

Le dernier livre (un peu fatigué) des Prairies ordinaires était un essai critique sur le néolibéralisme, Le néolibéralisme, un autre grand récit du philosophe Jacques Bidet. Après avoir mis en veilleuse ses publications pendant près d’un an et demi, Nicolas Vieillescazes, directeur éditorial des Prairies ordinaires de 2010 à 2016 lui aussi est de la commune aventure.
Fondées en 2005, Les Prairies ordinaires alignent de belles réussites éditoriales au rayon pensées critiques actuelles en s’efforçant de ne pas se fourvoyer dans l’entre-soi. La traduction de textes et d’auteurs importants des sciences sociales contemporaines comme le géographe David Harvey, la philosophe Wendy Brown, le sociologue Mike Davis, l’historien Perry Anderson, ou encore le théoricien de la culture Fredric Jameson constituent des petits morceaux de bravoure.

" L’univers de l’édition de sciences humaines et sociales se rétrécit, il est de plus en plus gagné par la fadeur, le conformisme, le « vite fait-mal fait » et la quête de rentabilité immédiate."

Le communiqué du double éditeur s’annonce comme un manifeste.
"Alors que l’univers de l’édition de sciences humaines et sociales se rétrécit, qu’il est de plus en plus gagné par la fadeur, le conformisme, le « vite fait-mal fait » et la quête de rentabilité immédiate, nous nous sommes donné pour but de poursuivre une politique de fonds – véritable richesse de l’éditeur –, donc de continuer à publier des classiques contemporains ou de jeunes auteurs, mais aussi d’explorer de nouveaux territoires et d’expérimenter des formes d’écriture originales. L’audace et la ténacité paient, nous en sommes convaincus, et notre ambition est d’acquérir, malgré notre petite taille, une place incontournable dans le domaine des essais."

Éditions Amsterdam
15, rue Henri Regnault - 75014 Paris
www.editionsamsterdam.fr

Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.