Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Lagence de presse des Idées

#Politique

Le candidat à la présidentielle 2022 Xavier Bertrand a-t-il lu Denis Maillard ?

Publié le 25 mars 2021 par


Xavier Bertrand, Paris, 2007. © Olivier Roller.

Je n’ai pas encore lu son entretien mais on m’a dit qu’il parlait des “invisibles” . Personnellement, je préférerais que ce soit un candidat de gauche qui se chargeât de la besogne mais oui ! c’est l’équation gagnante s’il arrive à les faire se déplacer pour voter, c’est-à-dire s’il leur donne la certitude que ce qu’ils vivent a été entendu et pris en considération : c’est une classe de services qui attend d’être enfin représentée politiquement ; pour le moment, personne ne s’en soucie, pas même le RN si ce n’est “par défaut” », explique aux Influences, le philosophe et expert en relations sociales Denis Maillard. Proche du Printemps républicain, il vient de publier dans la collection « La petite boîte à outils » (L‘Aube/ Fondation Jean-Jaurès) Indispensables mais invisibles ?, un petit précis sur ces populations de travailleurs modestes, livreurs, caissières, soignants, révélées par la crise de la Covid : les secondes lignes que lui appelle le «back-office ».

Le back-office est « nécessairement invisible car il représente ce qui nous permet de vivre en société comme si celle-ci ne pesait pas sur les épaules des uns et des autres ». Denis Maillard

Le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, vient d’annoncer sa candidature à la présidentielle 2022. Et son programme qu’il veut chargé se concentre en effet sur cet électorat. Back-office… « Nous n’ignorons pas que l’expression peut porter à confusion. Dans les entreprises, en effet, front office est le terme généralement employé pour nommer ceux qui sont au contact des clients, des usagers ou des patients. Et le back-office désigne ceux qui restent invisibles, produisent, réparent ou transportent les marchandises » , défend Denis Maillard dans son ouvrage. Ce sont tous ces travailleurs qui forment la nouvelle classe des services dans une économie tertiarisée, qui restent dans les coulisses d’une société en trompe-l’œil. Le back-office est « nécessairement invisible car il représente ce qui nous permet de vivre en société comme si celle-ci ne pesait pas sur les épaules des uns et des autres ». Dans ce nouveau contexte, le travail – comme on l’a vu lors de la crise des Gilets jaunes – serait un élément primordial de dignité pour le back-office, lui permettant de s’intégrer à la société de consommation. « Contrairement au front-office qui fait du travail le support central de sa félicité. » Denis Maillard pointe ici une « divergence des imaginaires » alors que l’objet lui est identique. Les oppositions sociales porteraient plus facilement, selon Denis Maillard, sur les modes de vie et les styles de consommation que sur les questions de partage des richesses ou de redistribution. Fragmentée culturellement et socialement, cette constitution à bas bruit d’une nouvelle classe a révélé son visage lors du premier confinement. Qui saura l’embarquer dans un projet politique commun ? Le back-office encore très complexe à aborder témoigne d’une « reconfiguration de la question sociale dans une société d’individus, de marché et de services » dont on n’a pas encore épuisé les effets et compris tous les ressorts.

Indispensables mais invisibles ? Reconnaître les travailleurs en première ligne, Denis Maillard, Fondation Jean Jaurès/ L’Aube, 92 p., 8,90 €. Paru février 2021.

Abonnez-vous ! Partager sur Twitter Partager sur Facebook

Un commentaire sur “Le candidat à la présidentielle 2022 Xavier Bertrand a-t-il lu Denis Maillard ?

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad