Homère ou L’Odyssée de Hélène Monsacré et Pierre Judet de la Combe

Le 22 janvier 2020

11/13. TOUT HOMÈRE (ALBIN MICHEL/ LES BELLES LETTRES).
Essais, documents, récits : nos 13 Prix Idées Les Influences 2019

CULTURE. La revue IDÉES, partenaire de ce prix dédié aux meilleurs essais et documents de l’année, est née sous les auspices d’Homère. Son premier numéro était consacré au travail de l’helléniste Pierre Judet de la Combe, l’un des piliers du projet Homère, et auteur d’une éblouissante biographie du poète de L’Odyssée et de L’Illiade chez Folio. Comment ? Homère a existé, et l’on ne nous avait rien dit ? Voilà des siècles que ce raconteur de légendes est lui aussi une légende sans cesse renouvelée.
Tout Homère recharge en vitalité et en merveilleux, ce monde ancien qui ne cesse de captiver et d’inspirer au 21e siècle. Le projet de longue haleine de Hélène Monsacré, responsable des sciences humaines à Albin Michel, était de rassembler tous les récits du conteur inconnu. Tout Homère, vraiment ? En effet, avant ce monolithe tout était éparpillé et pas toujours traduit. L’Illiade, L’Odyssée mais aussi les Hymnes, les scholies et d’autres textes qu’on lui prête, des petits divertissements, des fragments du Cycle troyen, et ce couillon de Margitès, poème érotique et comique. Sans oublier la Batrachomyomachie ou La guerre des grenouilles contre les rats, hilarante guerre picrocholine au bord d’une mare.

D’où vient la vitalité surprenante de textes des temps anciens ?

L’ouvrage a l’intelligence de laisser respirer les textes. Pierre Judet de la Combe nous propose une nouvelle traduction des 16 000 vers de L’Illiade, à côté de celle, classique et élégante, de L’Odyssée. D’où vient la vitalité surprenante de textes des temps anciens ? La vénération académique a classé ce raconteur dans la théorie des philosophes antiques. Homère en penseur est un contresens. Dans la postface du recueil où se bousculent les meilleurs spécialistes européens qui documentent et éclairent très utilement, Heinz Wismann explique que Homère c’est de la poésie et non de la philosophie. La poésie est sans limite et se ressource d’elle même.

Tout Homère, Hélène Monsacré (dir.), Les Belles Lettres/Albin Michel, 1294 p., 35 €.

Découvrir les 12 autres Prix Idées Les Influences 2019

La liberté d’esprit
Lab Girl
Croire aux fauves
Psychologie de la connerie
Journal 1954
Fouloscopie
Barbarossa
Le Bug humain
No Fake©
Écrits révolutionnaires
Mon après-guerre à Paris

Le Grand Prix

Je ne reverrai plus le monde




Poster un nouveau commentaire